Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 20:00

Test3

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 19:17

Test2

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 21:46

Je viens tout juste de voir un film à la télé. Un film que je n’avais jamais vu.

L’année 2006 commence très bien pour moi.

Ce film m’a marqué, et je sais déjà qu’il me marquera à jamais.

Il s’agit de Will Hunting.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 10:06

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2006, remplie de bonheurs, de succès, sans oublier une bonne santé !

 

A bientôt...

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 08:41

Pourquoi ma vie me parait-elle n’avoir aucun sens lorsque je perds l’être aimé ?

Pourquoi, lorsque je perds l’être aimé, je me sens vide et tout ce qui peut m’intéresser d’habitude, mes activités, mes loisirs, me paraît sans intérêt.

Pourquoi ce week-end de la saint Sylvestre, qui est un week-end de 48h comme tous les autres week-end, me paraît avoir déjà duré beaucoup trop longtemps depuis que je me suis réveillé.

Pourquoi, passer le week-end et arriver jusqu’à lundi me paraît être une épreuve insurmontable ?

Pourquoi n’ai-je personne à qui je pourrais parler de tout ça ?

Comment vais-je occuper mon temps durant ces deux premiers jours, alors que mon esprit n’arrête pas de ressasser en boucle, malgré moi, « elle n’est plus là, tu es tout seul, ta vie n’a pas de sens » ?

Comment vais-je continuer ?

Pourquoi vais-je continuer ?

Pleurer me fera-t-il du bien, ou cela me fera-t-il m’enfoncer davantage dans un gouffre ?

 

Prenons le problème dans l’autre sens peut-être…

A cet instant précis, qu’est ce qui me rendrait heureux ?

Pourquoi son manque me fait tant souffrir ?

Si elle était près de moi, pourquoi me sentirais-je mieux ?

Qu’est ce qu’elle m’apporte qui donne un sens à ma vie ?

 

Comment puis-je à ce point m’apitoyer sur mon sort ?

Comment puis-je à ce point être égoïste ?

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 08:26
Je me réveille. Je me sens bizarre. Je sens bien que la nuit n'a pas été vraiment réparatrice. A peine je me réveille, que mon esprit est déjà stréssé. Et mon corps qui me fait si mal. Le temps qui s'écoule me parait infiniment long. Je n'ai rien envie de faire. Je me sens vide. Je n'ai envie que de pleurer. Je me sens SI seul...
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 15:41

Aujourd’hui, j’ai appris à mes dépens que l’argent ne faisait pas le bonheur. Je l’ai appris, mais surtout ressentit.

Pour noël, ma mère m’a offert une magnifique paire de gants en cuir, et qui étaient d’une douceur infinie lorsqu’on les enfilait. Ce cadeau, qui était une vraie surprise, m’a fait énormément plaisir. Il m’a touché.

Le lendemain, on s’est aperçu que les gants avaient un défaut. Les boutons pressoirs cousus aux poignets, pour permettre de les resserrer, n’étaient pas montés dans le même sens sur les deux mains. Un défaut mineur, mais pas très esthétique. Ma mère prévoyait donc d’aller les faire remplacer. Je n’arrêtais pas de « jouer » avec. De les enfiler, de me regarder avec. Je les trouvais beaux, beaux, beaux…

Et puis j’ai rendu mes gants à ma mère… Encore une foutu intuition qui me disait que je ne retrouverais jamais ces gants…

Le soir, quand je suis rentré, une paire de gants était posée sur mon bureau. Ces gants étaient bien « parent » avec « mes » gants, mais ils étaient laids. Le cuir n’était pas d’un noir intense. Il semblait avoir 15 ans d’age. Oui, les boutons étaient dans le bon sens… Mais ces gants n’avaient pas d’âme. Ils ne ressemblaient à rien…

Je suis reparti aujourd’hui en boutique pour changer mes gants contre mes gants chéris. Je suis tombée sur une vendeuse complètement conne. Elle n’a pas pu me faire un échange, car le modèle n’y était plus… J’ai demandé alors un bon d’achat. Elle m’a demandé « Vous êtes sûrs que vous ne voulez pas un remboursement ? ». Elle insistait, j’ai alors accepté. Elle m’a tendu mes billets. Au passage, elle m’a fait une leçon de morale : elle m’a pris pour l’enfant indigne qui revend en cachette les cadeaux de ses parents.

J’ai quitté la caisse. J’ai regardé une dernière fois les gants sur les promontoires. C’est la dernière fois que je les voyais… J’ai tourné les talons pour me rendre vers la sortie du magasin. Et je me sentais d’une tristesse incroyable. J’étais écoeuré de ne plus avoir entre les mains ce cadeau qui m’avait fait tant plaisir. A la place, j’avais des billets, que d’ailleurs je n’ose pas vraiment toucher. Je trouve cet argent sale, au sens propre.

Ces gants avaient (déjà) une valeur sentimentale bien plus grande que leur valeur marchande. Et si j’ai récupéré en monnaie l’équivalent de cette dernière valeur, rien dans l’immédiat ne comblera cette valeur sentimentale que ces gants avaient pour moi.

Je suis rentré chez moi, sous la neige. Je peux vous assurer quand j’avais encore plus froid aux mains qu’à l’accoutumée.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 16:38

Vous savez pourquoi les femmes ont été soumises aux hommes depuis des millénaires ?

Initialement, la femme et l’homme, Eve et Adam étaient totalement égaux dans le jardin d’Eden. Mais Eve était tellement chiante avec ses sentiments lunatiques qu’Adam en eu assez de souffrir. Et l’homme mit la femme en esclavage.

Evidement, c’était un peu violent comme solution. Mais aujourd’hui, je suis comme Adam. Je me demande pourquoi les femmes sont-elles toujours si chiantes à être si lunatiques. Un coup on nous reproche de ne pas les écouter, un coup on nous reproche d’être trop présent. Un coup, on est l’homme de leur vie, un coup on est l’homme qui les a fait avancer mais dont elles n’ont plus besoin (et qu’on jette comme un mouchoir en papier usagé). Pourquoi les femmes doutent-elles autant et pourquoi n’arrivent-elles pas à avoir de vision à long terme ?

Quoi qu’il en soit, j’en ai assez de souffrir, et je vais faire comme Adam. Quitte à souffrir, je préfère souffrir d’être seul et de honte d’aller voir des prostitués plutôt de souffrir d’avoir partagé des sentiments avec une femme.


Partager cet article
Repost0
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 16:48

Je pensais à elle le week-end dernier, et voilà que je l’ai rencontré par hasard dans la rue cet après-midi. Elle, c’est une jeune femme qui était dans le même lycée que moi. J’étais en section scientifique, elle littéraire. On s’est connu à l’époque par des amis en commun, mais jamais je n’ai essayé de la séduire ni même de lui dévoiler mes sentiments. J’étais beaucoup trop timide !!! Elle est toujours aussi jolie, et brillante en plus. Aujourd’hui, elle vit avec son copain… Le veinard…

C’est curieux de l’avoir rencontré alors que je pensais à elle il y a peine une semaine. Je pense très rarement à elle, et si c’était le cas la semaine dernière, c’est uniquement parce que je suis retourné dans une boutique où je l’avais vu pour la dernière fois, il y a un ou deux ans. C’est la troisième fois que je la croise depuis la fin du lycée, alors que je n’ai jamais revu mes autres camarades… Et puis je suis intrigué d’avoir pensé à elle avant de la rencontrer dans la rue. Surtout que ce « phénomène » m’est déjà arrivé dans le passé (voir post de juin 2004) et que j’anticipe pas mal de choses depuis deux semaines…

Alors hasard, coïncidence, forte intuition, prémonition ou… suis-je capable de provoquer les événements ?

Peut-être que je suis fou de me poser ce genre de question. Que je me créé pathétiquement des liens de cause à effet aux événements qui m’arrivent pour donner un sens à ma vie. Qu’à force de me poser des questions, de poser des hypothèses, on finit pour prendre comme argent comptant ses propres hypothèses que l’on invente. C’est pour ça que je suis allé au cinéma cet après-midi. Pour prendre l’air, pour me changer les idées. Et là, alors que je rentrais chez moi, après avoir vu un navet, une charmante jeune fille m’a souri et me dit bonjour. Je me suis arrêté pour la dévisager. C’est la fille qui occupait mes pensées il y a une semaine… Et hop, une nouvelle anticipation de plus… Même quand je ne veux plus y penser, cela me rattrape…

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2005 4 17 /11 /novembre /2005 18:02
Voilà !! C'est fait, c'est incroyable !! J'étais dans une telle détresse il y a si peu, que je me demande encore comment cela a pu arriver. Et pourtant elle est là, dans mon coeur et mes pensées. Je l'ai rencontré sur mon lieu de travail d'une façon presque idiote. Nous avons échangé quelques mots, sans les moindres arrières pensées, sans imaginer que cela déboucherait sur une conversation, qui déboucha sur une attirance réciproque… La pause déjeuner finie, il était temps de s’échanger nos numéros. Nous nous sommes revus. La complicité n’était pas intacte, elle était grandissante.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mes pensées du monde
  • : Les pensées d'un homme sur les hommes et leur monde
  • Contact

Catégories

Liens